La Maréchale et le Libertin

Un ami du Théâtre des Pénitents, François Bourcier, nous a toujours offert le meilleur. Nous sommes heureux de l’accueillir avec La Maréchale et le Libertin.

Dans son « Entretien d’un philosophe avec la Maréchale de … » si proche de l’écriture théâtrale paru en 1776, Diderot aborde la religion en philosophe décomplexé, ennemi des superstitions, défenseur libre de la Raison, face à un pieux faire- valoir incarné par une dévote d’un autre âge.

Deux siècles ont passé et sous la plume du philosophe Alain Guyard, la Maréchalea priscorps. Le quasi monologue d’origine cède la place à une authentique dispute philosophique.

Naguère triomphant, le philosophe incarné par François Bourcier (« Lettres de délation », « Résister c’est exister »…) se voit remis en cause dans ses tendres utopies rousseauistes et d’honnête matérialiste. Devenuecynique, hédoniste, ambigüe, la Maréchaletransformelelibertinageengrandart, ironie, dissimulation sensuelle des âmes plus encore qu’offrande facile des corps.

 

Auteur : Alain Guyard

Mise en scène : François Bourcier

création lumière : Antonio De Carvalho

crédit photo : Alexandre Dhordain

avec François Bourcier, Annick Gambotti, Emile Génaédig

production : Cie Théorème de Planck

Soutiens : Ville de Ferney-Voltaire, Comédie de Ferney, Cie Thalie, Théâtre des Carmes

  • Mardi 11 avril à 20 h 30
  • Théâtre des Pénitents
  • Plein tarif : 20 € Tarif réduit : 17 €
  • Durée : 1 h 20
Billetterie en ligne